Coaching d'équipe - dessin Mariette Strub

On ne peut s’étonner de la distance qui se révèle entre l’idéal de fonctionnement d’une équipe et son fonctionnement réel, lorsque l’on constate la carence de la formation au travail en équipe. Roger Mucchielli

En quoi cela consiste : qu’est-ce qu’un coaching d’équipe ?

Derrière le terme de coaching d’équipe, on entend souvent deux choses, le Team Building et le Team Development.

Le Team Building a pour objectif de :

  • Renforcer la cohésion d’équipe : amélioration des relations interpersonnelles, de la place et de l’apport de chacun dans l’équipe, renforcement du sentiment d’appartenance ou de la solidarité.
  • Améliorer la motivation collective.
  • Impulser une nouvelle dynamique.

Le Team Development consiste à améliorer le fonctionnement de l’équipe, à développer ses capacités à travailler ensemble, à coopérer, à co-élaborer c’est-à-dire à élaborer collectivement des projets, des idées, des solutions, qui soient pertinentes, efficaces et surtout partagées. Il peut s’agir également à faire progresser l’équipe dans ses stades de maturité.

 

Ma démarche dans un coaching d’équipe

Elle s’appuie sur le modèle O.R.F (Opérations, Régulation, Formation) développé par Vincent Lenhardt, dans son livre “Les responsables, porteurs de sens “, INSEP Editions.

En effet, le processus de croissance d’une équipe se conçoit autour de trois polarités : opérations, régulation et formation.

De quoi s’agit-il ?

1. Les Opérations: Elles désignent le métier de l’équipe, les problèmes opérationnels auxquels elle est confrontée, ses modes de fonctionnement, … Le coach pourra créer les conditions ou apporter des méthodes à l’équipe pour lui permettre d’augmenter son efficacité et la qualité de ce qu’elle produit. Ainsi, elle pourra, mieux fonctionner, mieux travailler, être plus performante et atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée ou que l’on attend d’elle. Certaines séquences d’un coaching d’équipe seront plus spécifiquement dédiées aux Opérations :

– bâtir, piloter et mettre à jour la vision de l’équipe,
– faire évoluer ses modes de fonctionnement,
– construire et suivre des plans d’action,
– faire des bilans, partager des expériences, des savoir-faire,
– installer et prendre en main de nouveaux outils,
– s’approprier et décliner de nouvelles orientations stratégiques, …

2. La Régulation: Elle est un temps de pause dans la phase des opérations pour travailler sur le processus. Réguler la vie du groupe c’est proposer des moments d’échange, de feedback voire de confrontation, partager les représentations, résoudre des conflits pour éclairer ou lever un blocage et en assurer le bon fonctionnement.  A cette fin, toutes les modalités sont envisageables, qu’elles soient strictement professionnelles ou qu’elles comportent une dimension ludique.

3. La Formation : Le coach ici va apporter des modèles théoriques et des grilles d’analyse qui visent à faire prendre conscience à l’équipe de son fonctionnement et de la faire avancer vers son autonomie. Le coaching d’équipe doit être l’occasion pour l’équipe de progresser sur sa connaissance d’elle-même. Nos connaissances sur les équipes, la dynamique de groupe, le fonctionnement des organisations et la conduite du changement constituent un plus que je partage avec plaisir avec les clients.

Mon rôle, en tant que coach d’équipe, est d’intégrer et d’adapter ces trois dimensions en “intelligence de situation”.

La majeure partie du séminaire sera consacrée aux Opérations ; la proportion dépendra de l’état et de la maturité de l’équipe :

  • L’équipe est-elle (ou non) en bon état, sur le plan de sa performance métier, sur le plan de ses relations ;
  • L’équipe vient-elle de se créer ou a-t-elle déjà plusieurs années d’existence ?

 

A qui s’adresse le Coaching d’Équipe ?

  • Les comités de Direction (problèmes de territoires, pilotage de changements culturels et organisationnels, évolution des métiers, clarification des stratégies…)
  • Les Services, Départements ou Directions travaillant sur leur projet, leurs missions ou leur organisation
  • Les équipes nouvellement constituées (fusions, nouvelles recrues…)
  • Les groupes travaillant en réseau
  • Les groupes de Projets transverses

 

Pourquoi recourir au Coaching d’équipe ?

Autrement dit, quelles problématiques cela adresse ?

Dans tous les cas, l’objectif d’un coaching d’équipe est d’améliorer la performance globale de l’équipe en développant l’esprit d’équipe et la cohésion du groupe, la dynamique de coopération entre les personnes, la responsabilité individuelle et l’autonomie de chacun.

 

Donc, si vous souhaitez …

  • Améliorer l’efficacité professionnelle individuelle et collective de votre équipe.
  • Améliorer les relations au sein de votre équipe.
  • Que chacun trouver sa juste place et exprime le meilleur de lui-même au service du collectif.
  • Définir et donner du sens au travail de l’équipe afin d’atteindre l’objectif commun.
  • Renforcer la cohésion et la motivation de votre équipe.
  • Créer les conditions de réussite de votre projet.
  • Donner une nouvelle dynamique à votre équipe.
  • Stimuler la créativité de votre équipe.
  • Développer la coopération au sein de votre équipe, …

… le coaching d’équipe est fait pour vous !

 

« Un accompagnement innovant, précieux et efficace. »

Thierry Laffont, DR, Ademe

 

Comment cela va se passer ?

 Le dispositif de Coaching d’équipe est toujours conçu sur mesure en fonction des objectifs, de la composition et de l’histoire de l’équipe. On retrouve le plus souvent les 5 phases suivantes :

1. Phase d’exploration

Il s’agit d’une rencontre coach et client – Manager et Représentant des RH – au cours de laquelle, vous pourrez exprimer votre demande et vos contraintes (temps, budget, délai de réalisation, nombre de participants, lieu, …) et me permettre ainsi de comprendre votre contexte et vos enjeux. Il s’agit également de réunir les conditions de succès et de créer l’alliance avec le commanditaire.

2. Phase de formalisation du contrat de prestation

Les termes du contrat sont posés : objectifs, indicateurs de résultats, explicitation du dispositif de travail dans ses grandes lignes, durée d’intervention, coût, …

3. Phase préparatoire à l’action

Il s’agit d’entretiens individuels ou de groupes avec certains (ou l’ensemble des) membres de l’équipe ainsi qu’un entretien approfondi avec le responsable de l’équipe. Ces rencontres feront l’objet d’une synthèse qui me permettra d’affiner le dispositif de travail et de définir l’axe de travail prioritaire.

Il est parfois nécessaire de prévoir une ou deux réunions d’accompagnement avec le client dans l’élaboration du séminaire.

4. Le séminaire

Il peut durer une ou plusieurs journées, continues ou non, selon les objectifs et les enjeux.

Le coaching peut faire l’objet d’une synthèse écrite (anonymisée) dont la structure sera définie avec vous au préalable, lors de la formalisation du contrat de prestation.

5. Phase post-séminaire

A l’issue du séminaire, je propose d’organiser une réunion de débriefing avec le client (Manager avec ou non un représentant des RH) puis une réunion de suivi quelques semaines plus tard, généralement avec le client, parfois avec son équipe.

A l’issue des séances de coaching, un entretien est organisé avec le(s) commanditaire(s) pour présenter les progrès réalisés et les résultats atteints, “passer la main” au manager et envisager les suites éventuelles à donner.

J’adhére au code de déontologie de la Société Française de Coaching.          

 

Quelle est ma posture de coach ?

En tant que coach, j’adopte une position basse. Contrairement à la position haute, qui est celle du sachant, la position basse est une position d’humilité qui laisse à son(ses) interlocuteur(s) la responsabilité de savoir et de décider pour lui-(eux)-même(s). Ainsi, cela signifie que je n’impose rien, mais que j’invite et que je propose.

Le coaching d’équipe vise l’atteinte d’un résultat. Je veille donc à accompagner le collectif dans la réalisation de ses objectifs, dans le souci constant de son autonomie. Je ne fais pas à leur place !

Pour cela, il est essentiel de créer la confiance avec l’équipe. Ainsi, je veille à poser sur chacun et sur le groupe un regard positif et encourageant ; je me rends pleinement présente et je donne la prééminence aux personnes sur l’objet ou l’action à accomplir ; je suis en écoute active et je me centre sur les personnes dans une bienveillance inconditionnelle, je fais preuve d’empathie pour comprendre le monde du client et l’accompagner sans projeter mes propres représentations.

Boîte à Outils - Dessin Mariette Strub

Quels sont mes outils ?

Je m’appuie sur différents types d’outils :

  • Les interventions verbales
    Les questions ouvertes, la reformulation, le cadrage, la décentration, le reflet systémique, les hypothèses, la confrontation, …
  • Les interventions non verbales
    Le recours aux analogies et aux symboles, à l’intuition, à l’émotion, à la synchronicité, …

Par ailleurs, j’ai également recours aux :

  • Brise-glace ou icebreakers
    Il s’agit d’exercices, le plus souvent ludiques, proposés en début de séminaire pour, comme leurs noms l’indiquent, permettent de brise la glace et de faciliter l’inclusion de chacun au sein du groupe, en créant du lien.
  •  “Energizers”
    Il s’agit de petites activités proposées en début d’après-midi pour pour stimuler l’énergie du groupe après le déjeuner.
  • Outils de diagnostic
    Il s’agit de tests de personnalité et de test d’évaluation des performances individuelles ou collectives. J’utilise aussi des exercices de découverte, ludiques ou non, engageant la réflexion, les émotions et/ou le corps.
  • Techniques d’expérimentation
    Pour aider à l’acquisition de nouvelles compétences (individuelles ou collectives) et aider à l’expression, je fais appel à des mises en situations, des jeux de rôle, des études de cas, des outils métaphoriques et expérientiels ou encore à la médiation artistique. Je m’appuie sur des canevas méthodologiques, des matrices qui viennent éclairer et faciliter l’apprentissage.
  • Techniques de créativité, de résolution de problème et de prise de décision
    Elles sont utilisées lorsque le groupe doit produire des idées nouvelles, notamment pour résoudre un problème nouveau ou pour sortir des solutions connues et doit prendre une décision commune.
  • Techniques d’animation, d’échange et d’explicitation
    Ces techniques facilitent le partage et la confrontation des expériences de chacun, des idées, des représentations mentales. Elles sont souvent utilisées avant une phase de prise de décision.

 

Prendre rendez-vous pour mettre en place un coaching d’équipe