Supervision - dessin Mariette Strub

« Le plus grand des voyages commence par un pas. », Proverbe taoïste.

Qu’est-ce que la supervision ?

La supervision individuelle est un accompagnement professionnel qui s’inscrit dans un processus formel et qui garantit le développement continu de la personne supervisée et l’efficacité de sa pratique professionnelle à travers une réflexion partagée, une appréciation interprétative et un partage d’expertise. 

A qui s’adresse la supervision ?

En général, la supervision d’adresse à toute personne dont l’activité professionnelle l’amène à être en interaction avec d’autres personnes et qui doit progresser dans la compréhension de sa pratique et de ses modalités de fonctionnement. A l’origine, elle était réservée aux personnels de santé.

En ce qui me concerne, je propose la supervision aux formateurs, aux enseignants, aux coachs et aux professionnels des RH (DRH, responsables recrutement, GPEC ou formation, chargés de l’accompagnement du changement, …).

Pourquoi et quand recourir à la supervision ?

Si vous vous dites :

  • « J’ai besoin de prendre du recul. »
  • « J’aimerais réfléchir sur ma pratique professionnelle. »
  • « Je souhaite acquérir de nouvelles connaissances et compétences. »
  • « J’ai besoin de briser mon isolement professionnel. »
  • « Je ne comprends pas telle ou telle situation professionnelle. »
  • « J’éprouve des difficultés dans certaines situations professionnelles. »
  • « J’ai des doutes sur certains aspects de ma pratique professionnelle. »
  • « Je souhaite confronter ma pratique à un professionnel du métier. »
  • « Je me pose des questions éthiques. »
  • « Je veux recevoir du feedback sur mes interventions pour pouvoir me réajuster, mieux comprendre, voir autrement, me réinventer. »
  • « Je me sens fatigué(e), épuisé(e), en panne.« 

…C’est qu’il est peut-être temps de vous de faire appel à un superviseur 

Quelles différences avec le coaching ?

En coaching, le coach accompagne un sujet qui travaille sa
propre inclusion.
En supervision, le superviseur et le coach s’interroge sur
le comment aider le client (coaché) à s’inclure.

Quelles différences avec le groupe d’échange de pratiques ou groupe de pairs ?

La différence réside ici principalement dans l’absence d’expert ou de regard externe. Dans certains cas, on parlera d’intervision ou de co-développement.

Quelles différences avec les groupes d’analyse de pratiques ?

La supervision d’équipe se distingue de l’analyse de pratiques dans la mesure où elle intègre une forte dimension émotionnelle et affective. Elle s’en distingue aussi car son objectif premier n’est pas de discuter de l’activité réalisée pour l’améliorer, mais des conséquences de cette activité sur les personnes qui y participent. Enfin, elle s’en distingue dans la mesure où une supervision d’équipe n’inclut jamais de représentants de la direction dans ses participants et préserve la confidentialité de ses échanges.

Quelles différences avec la régulation d’équipe ?

Il n’y a pas à proprement parler de différence entre la supervision et la régulation d’équipe. Néanmoins, la régulation d’équipe peut impliquer une dimension de résolution de conflit.

Dans cette acception, elle a donc un caractère plus exceptionnel que la supervision et vise à traiter un malaise ou une difficulté spécifique qui peut entraîner une dynamique conflictuelle au sein du collectif. La régulation d’équipe est alors dès l’entame limitée dans le temps, à raison de cinq à six séances maximum sur une durée qui ne doit pas dépasser un mois et demi. Plusieurs séances par semaine peuvent avoir lieu. La thématique de la régulation est centrée sur les relations interpersonnelles et les différends qui peuvent exister. Elle vise à expliciter ces différends et à trouver des modalités pérennes de résolution entre les membres.

Enfin, la régulation d’équipe ne peut être réalisée en parallèle d’une supervision ou une analyse de pratique, les interférences étant trop importantes. De même, il est très délicat qu’un même superviseur alterne au sein d’une même équipe supervision et régulation.

Comment cela va se passer ?

Formule : Je vous propose des séances de 2 heures : en semaine ou le samedi (de 9h à 21h).

Quelle est mon approche ?

Elle est intégrative et multi-référentielle.

Je m’inspire des théories freudiennes et jungiennes, de la systémique, des approches cognitivo-comportementales ainsi que des approches humanistes et existentielles, telles que l’analyse transactionnelle, la PNL et la Gestalt théorie.

Je m’appuie également sur mes connaissances en psychopathologie, en psychologie des groupes et en psychopédagogie ; ainsi que sur mon expérience de 25 années de formatrice et coach en entreprise.

Enfin je m’appuie sur une approche holistique, globale de la personne. Ainsi, je considère l’être humain dans toutes ses dimensions : corps (physique), mental (intellect), cœur (émotions) et esprit (spirituel).

J’utilise pour cela le modèle le « 7-eyed«  (Hawkins & Shohet, 2009) qui intègre les visions intrapsychiques, interindividuelle et systémique.